Le pouvoir libérateur de l’écriture

320 vues de cet article
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email
Partager sur print

L’écriture a de nombreuses vertus : elle libère des poids, des lourdeurs que nous avons accumulés au fil du temps ; et elle permet aussi de créer des liens, de structurer la pensée, de revisiter des situations, des émotions. Écrire c’est s’exprimer, se libérer pour gagner en légèreté et cela a un vrai pouvoir libérateur.

Nous avons tous besoin de parler, sur tout, sur rien, parfois parler pour parler. Libérer notre parole, de quelle que façon que ce soit nous aide à faire sauter ces verrous intérieurs à l’origine de nos blocages. Toutefois, à défaut d’avoir quelqu’un avec qui partager ce qui se passe au plus profond de nous, nous pouvons avoir un ami qui sera toujours disponible, à 100% : un cahier. Qu’il ait des feuilles blanches ou avec des lignes, quadri ou en mode bullet journal, avoir un cahier avec soi est une excellente façon de poser les pensées du moment, de se laisser aller à la confidence et de partager les émotions de l’instant présent.

Écrire c’est aussi une manière de mieux se connaître car nous avons tendance à oublier avec le temps les choses qui se sont passées dans notre vie. Les moments marquants d’une période finissent par se perdre et ne reste, au mieux, qu’un souvenir lointain. C’est pour cela qu’écrire a ce merveilleux pouvoir de constituer une sorte de mémoire de notre vie, où nous pouvons constater notre évolution dans le temps. J’ai fait plusieurs tentatives de maintenir un journal quotidien, qui se sont révélées infructueuses, car j’ai compris que maintenir un journal me demandait aussi une certaine discipline et régularité, que je n’avais pas encore. Quelques années plus tard, je me suis lancé un défi : j’allais écrire tous les jours pendant 100 jours, mon objectif était de réussir à trouver un état de confort et bien-être en moi. Je m’étais dit que si je focalisais ma pensée sur le meilleur de chaque jour, peut-être cela fonctionnerait. Il y a quelques jours j’ai retrouvé ce cahier et j’ai été surprise de voir à quel point mon état d’esprit avait évolué pendant ces 100 jours, qui s’étaient transformés en 150 parce que j’avais continué à l’écrire pendant un moment. J’aime bien refaire de temps en temps ce genre de défi, on en apprend beaucoup sur nous. Socrate le disait déjà « Connais-toi, toi-même ».

C’est en faisant ce genre d’expériences que nous pouvons constater plus facilement les changements, car nous avons tous besoin de poser quelque part ce qui se passe en nous, dans notre vie pour retrouver une certaine forme de légèreté.

Prendre conscience de notre chemin d’évolution personnelle par l’écriture, a encore d’autres avantages :

. diminuer les charges émotionnelles (une situation peut être source de souffrance et en posant des mots, nous pouvons libérer les maux – comme dans le cas du burnout)

. créer de l’espace mental pour ce qui est nouveau (écrire c’est aussi ranger son monde intérieur, c’est libérer de la place, car dès lors que nous posons nos pensées, surtout celles qui sont plus douloureuses, envahissantes, il devient possible de créer une sorte de distance émotionnelle qui sera plus que bénéfique)

. améliorer les relations (laisser un peu de côté les ruminations nous ouvre plus à l’autre car cet espace intérieur que vous créez vous permet d’être plus à l’écoute et plus disponible pour ceux qui vous sont chers. Le plus : en posant vos frustrations, disputes ou ce qui ne va pas, vous apaisez la colère pour aller vers l’autre dans une posture plus souple et d’ouverture au dialogue)

. être plus dans l’instant présent, nous ancrer (nos pensées nous emmènent, le plus souvent, à vivre soit dans le passé, soit dans le futur. Ruminer sur les situations passées ou passer son temps à imaginer un futur trop en décalage avec la vie réelle est un vrai danger : celui de ne pas vivre le moment présent, de ne pas vivre aujourd’hui parce que nous sommes dans le hier ou dans le demain. Et au final cela nous coupe de tout).

C’est en cela qu’écrire devient très utile : il s’agit d’une aide précieuse pour prendre le recul nécessaire pour comprendre là où nous en sommes, et ce que nous devons changer ou faire évoluer en nous. La vie est un chemin d’apprentissage sur soi et sur le monde. Plus nous créons de l’ouverture d’esprit, plus grande est la possibilité de vivre en harmonie.

Une des raisons pour lesquelles je propose des ebooks, cahiers d’exercices ou d’autres outils en lien avec l’écriture c’est qu’en vous permettant de faire une réflexion profonde sur vous, ils vous ouvrent à votre propre univers intérieur, là où vous pouvez trouver vos réponses, il n’y a pas d’autre endroit. Et écrire a ce pouvoir : celui de se révéler à soi.

Écrire fait du bien ! Avez-vous déjà essayé ?

Quelques conseils et idées pour vous aider à installer cette pratique dans votre quotidien :

. si écrire tous les jours est encore difficile pour vous, posez-vous comme objectif d’écrire au moins deux à trois fois par semaine. C’est déjà très bien pour commencer ! Prenez alors le temps de partager le plus important de ce qui s’est passé au cours de ces dernières journées, ce que vous avez ressenti, quels ont été les meilleurs moments mais aussi les pires. En vous relisant plus tard, peut-être y trouverez-vous aussi des pistes et des solutions.

. écrire pour soi ne requiert aucune compétence particulière, il suffit juste de prendre une feuille ou un cahier, un stylo et de se laisser aller aux pensées et émotions qui vous traversent.

. écrivez sans vous limiter, juger ou censurer, c’est juste pour vous et c’est ce qui lui donne son caractère libérateur.

. vous pouvez aussi vous lancer des défis simples, par exemple : écrivez tous les jours les 3 points / moments / choses les plus importantes de votre journée, celles qui vous ont fait sourire, qui vous ont mis dans un état de bien-être ou de joie. En faisant ce genre d’exercice, vous verrez une chose très intéressante se produire au fil du temps : vous aurez très rapidement les 3 éléments-clés de votre journée car votre cerveau qui aura compris les bénéfices, enregistrera ces moments et vous n’aurez plus qu’à les écrire ! Ceci vous mettra dans une posture plus positive.

Partagez dans les commentaires vos expériences et si l’écriture a eu un pouvoir libérateur pour vous 🙂   

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
Maryline Gomes

Maryline Gomes

#écrivain #psycho #chercheuse #burnout #bonheur #émotions

Je cherche à comprendre comment notre monde émotionnel crée notre réalité. Partie à l'aventure depuis un moment, au fil de mes trouvailles je découvre que la vie est magique...

Cet article a 2 commentaires

  1. Bonjour et merci pour cet article. L’écriture est effectivement un bon moyen pour entamer un travail sur soi pour lequel on ressent parfois besoin d’être guidée.

    1. Bonjour Sabrina,
      Merci pour votre commentaire ! 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
×
×

Panier

​​​​​Recevez gratuitement mon ebook "Burnout : 3 clés pour en sortir"​.
​Retrouver le bonheur d'être heureux : c'est possible !