InnerSpotlight : Angélique Galiffi

Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email
Partager sur print

Nom : Angélique LUX-GALIFFI

Fonction / Entreprise : OR ET SENS, ALPHA OMEGA CORP, RELATIONS PUBLIQUES
Réseaux sociaux :

Qui suis-je : Une femme curieuse de tout. Venant d’un milieu d’entrepreneurs, j’ai développé un esprit dynamique qui m’a permis de développer des compétences dans plusieurs domaines dont : les relations publiques, l’immobilier dans les secteurs public et privé. De nouveaux projets sont en cours de création, dans le domaine de la  parfumerie/aromathérapie, dont la création d’un livre et d’une méthode pour développer le bien-être en entreprise.

Ma passion ou ce qui me fait vibrer : La connaissance, la découverte, ce qui est nouveau, l’innovation, ce qui casse les codes de la société, l’amour de mon prochain, le parfum, les mots, toucher les matières, la justice, la vraie ; celle qui motive à défendre les autres, agir à l’amélioration de la société à mon niveau, cultiver la différence quitte à déranger.

Mon projet/business peut aider à : Pour ce qui est de la parfumerie, un mieux-être de la personne. On ne soupçonne pas l’impact de l’odeur sur l’humain et le cerveau. Pour ce qui de la relation publique : mettre en lien les personnes, favoriser la conciliation, la médiation, un accord équitable et juste, travailler sur l’image, la meilleure de soi-même
et positive.

Mon plus grand challenge : Accomplir mon rêve d’enfant : développer ma gamme de parfums. J’ai toujours vécu en pensant que ce n’était pas réalisable. Et un jour, j’ai décidé de me retrousser les manches et de démarrer une formation dans ce domaine. Je me sens comme une fusée sur la rampe de lancement. Je n’en suis qu’au début mais je suis confiante.

Ce qui fait ma différence : originale parfois excentrique, assumer mon indépendance d’esprit, rebelle, une volonté de casser les codes.

Ce qui me fait lever le matin : L’amour de l’autre, sentir, toucher, aimer, goûter aux bonnes choses de la vie.

Est-ce que j’ai déjà été en burnout ou m’en suis-je approché à un moment ?
Oui, je pense l’avoir approché et à sa limite. Ma soif d’en faire beaucoup trop, m’a conduite à trop m’engager, m’investir et donc m’épuiser. A trop donner aux autres, je me suis retrouvée dépouillée de ma force et de mon énergie. Cela a été pour moi un signal d’alerte que je n’ai pas ignorée et qui m’a permis de repenser comment continuer à donner sans que cela me soit préjudiciable.

Ce que j’ai fait pour en sortir ou pour l’éviter : la méditation et m’intéresser à d’autres spiritualités, le sport (j’ai fait des sports de combat), retrouver une vie saine, éliminer les personnes toxiques autour de soi. S’entourer des personnes qui vous comprennent et ne vous jugent pas ni ne vous tirent vers le bas.

Ce que cela a changé en moi : « Ce sont les plus forts, et qui ont une capacité à tout gérer qui sont victimes des burnout. Je me suis dit que je tombe dans le précipice, j’aurais du mal à remonter… » Cela m’a permis de me recentrer, de faire le tri, sur ce qui est essentiel dans ma vie.

« Le burnout vu comme une opportunité d’ouverture à soi et de changement pour construire une vie plus alignée et heureuse », ce que j’en pense :
Oui complètement, c’est le moment de faire le tri et de se demander pourquoi, nous en sommes arrivés là surtout et changer de voie. C’est un signal.

J’ai plein d’idées sur : rendre la vie des gens plus agréables, transformer la vie de chacun, comment aller sur la lune, quelques compositions parfumées à faire qui transcendent les personnes vers le bien-être. Qui a dit que le parfum était qu’un outil de séduction ?

Ce que j’ai appris de la vie : faire confiance en soi-même et à la vie, suivre ses intuitions, ne pas écouter les autres pour mon côté rebelle, garder coûte que coûte son indépendance d’esprit, son esprit critique et son indépendance tout court.

Une citation que j’aime : récemment, je suis tombée sur celle-ci : « si j’effaçais les erreurs de mon passé, j’effacerais la sagesse de mon présent » Confucius.

Mon conseil pour créer le monde et l’entreprise de demain : être soi-même, être vrai et authentique, ne pas se mentir ni mentir à l’autre, respecter les personnes avec lesquelles on travaille. Le bien-être au travail est très en vogue en ce moment, mais ceux qui en parlent et en font la promotion, l’appliquent-ils vraiment au sein de leurs structures ? Ayant travaillé en famille et d’une famille d’entrepreneurs, comme je le disais plus haut, une entreprise ne peut fonctionner si elle ne tient pas compte de ses salariés, comment un capitaine peut avancer sans ses moussaillons, motiver les gens à donner le meilleur d’eux-mêmes et les aider à progresser, l’entreprise ne peut qu’être tirée vers le haut. Le pouvoir ne s’exerce pas en écrasant l’autre, cette voie est vouée à l’échec à coup sûr et se retourne contre la personne qui l’exerce.

Ma recette du bonheur :

Un bon bain avec des fleurs en écoutant de la musique classique, se contenter de ce que l’on a, des câlins, intégrer de nouvelles connaissances, la gratitude, l’humilité, vivre comme si j’allais disparaître demain, donner sans calcul est bien plus bénéfique.

aromathérapie
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
Maryline Gomes

Maryline Gomes

#écrivain #psycho #chercheuse #burnout #bonheur #émotions

Je cherche à comprendre comment notre monde émotionnel crée notre réalité. Partie à l'aventure depuis un moment, au fil de mes trouvailles je découvre que la vie est magique...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
×
×

Panier

​​​​​Recevez gratuitement mon ebook "Burnout : 3 clés pour en sortir"​.
​Retrouver le bonheur d'être heureux : c'est possible !